Mes parutions

vladimir Tchernine

Le Tsar Vladimir, un opéra co(s)mique

A paraître

On connaissait l’humour anglo-saxon, l’esprit gaulois, les histoires juives… Voilà le rire russe ! Absurdes, cruelles, irrésistibles, plus noires que le caviar et plus fortes que la vodka, ces histoires drôles venues du froid tracent de l’ex-empire soviétique un portrait criant de vérité et à hurler de rire.

« Les cinq parties du monde appartenaient aux grandes personnes. Elles disposaient de l’histoire, galopaient à cheval, chassaient, commandaient des navires, fumaient, construisaient pour de vrai, faisaient la guerre, aimaient, sauvaient, enlevaient, jouaient aux échecs. Et les enfants, on les mettait au coin. »

Infirmier-chef au service de chirurgie cardio-vasculaire de la  » Clinique n° 5  » de Moscou, Kouzia Douplinski se lia d’amitié avec le président Eltsine en 1992 et découvrit qu’il possédait à son répertoire un nombre incalculable de blagues tordantes. Grâce à des faveurs particulières – des injections discrètes de quelques centilitres de vodka dans la perfusion de Boris, dit-on -, il parvint à collecter ces perles sur son petit carnet personnel. L’ensemble a donné naissance à cet ouvrage. Toutefois, un léger doute subsiste sur l’origine de ces blagues, car Kouzia Douplinski, à l’instar de ses patients, possède une fâcheuse tendance à taquiner le biberon et à tenir des propos incohérents. Par conséquent, il nous est impossible de garantir à 100 % que les histoires présentées ici ont bien été racontées par Boris Eltsine. A la réflexion, il paraît même hautement probable que le président russe n’a rien à voir avec cette ¿uvre. Nous prions donc par avance nos lecteurs de ne pas s’aventurer à lire ces blagues à jeun. Na zdorovié !